Rechercher
  • USCD

Communiqué de presse du 23 avril 2020

L’Union des Centres de Santé Dentaires alerte sur les conséquences dramatiques de la crise sanitaire pour les centres de santé et l’accès aux soins

Paris, le 23 avril 2020

L’Union des Centres de Santé Dentaires alerte en responsabilité sur l’impact social, sanitaire et économique de la crise actuelle et ses répercussions sur l’offre et l’accès aux soins si un dispositif ambitieux d’aides et d’accompagnement adapté n’est pas très rapidement mis en place.

1/ Le Covid-19 et les centres de santé dentaires et médico-dentaires Depuis les débuts de la crise sanitaire, notre système de santé est sous pression. Les centres de santé dentaires ainsi que l’ensemble de la profession ont été contraints d’arrêter toute activité sur les recommandations de l’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire), de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes, puis des ARS (Autorités Régionales de Santé) dès la mi-Mars. Cette décision sans précédent a été prise dans un objectif de bon respect du confinement mais également du fait de l’impossibilité de pouvoir garantir la sécurité des patients et des équipes des centres, les chirurgiens-dentistes et leurs assistantes étant parmi les soignants les plus exposés au Covid-19. Une permanence sanitaire a été mise en place par l’ensemble des acteurs, tous mobilisés. Coordonnée par les institutions ordinales, cette organisation a vocation à préserver des services d’urgences absolues. Par ailleurs, la profession dentaire dans son ensemble a fait preuve de réactivité en mettant en œuvre tous les moyens pour assurer, depuis le début du confinement, un service de téléconsultation. Ces actions, mises en place dans l’urgence, ont contribué à la continuité du système dentaire français.

2/ L’offre de soins dentaires est en danger En tant que centres de santé, l’accès aux soins est notre raison d’être. Nos équipes sont mobilisées sur la mise en œuvre des nouvelles exigences indispensables et très coûteuses liées à la reprise d’activité. Nous sommes confrontés aux difficultés d’accès aux EPI (Equipements de Protection Individuelle) et autres nouveaux équipements indispensables à l’adaptation des espaces de soins. La mise en œuvre de ces mesures implique des procédures nouvelles et des investissements lourds qui viennent mettre en péril

notre équilibre économique. C’est simple : nous voulons impérativement accueillir nos patients qui sont en demande de soins, tout en mettant en sécurité à la fois nos patients et nos équipes ; c’est là notre mission et notre devoir. Or rien n’existe aujourd’hui dans le système de prise en charge des soins pour accompagner ces coûts supplémentaires considérables. Les centres de santé sont en danger et l’offre de soins dentaires est en danger.

3/ Nécessité d’un soutien massif et solidarité Les centres de santé dentaire et médico-dentaire sont un des piliers de l’accès aux soins sur tout le territoire. L’accompagnement et le soutien des pouvoirs publics sont indispensables pour nous aider à faire face aux charges assumées pendant le confinement et après, et pour nous permettre d’accueillir à nouveau nos patients. C’est une condition vitale pour pérenniser notre action et notre avenir au service de tous. Nous associons notre démarche sans aucune équivoque à celle des organisations représentatives de la profession dentaire ainsi qu’à celles des fédérations représentatives des centres de santé qu’ils soient mutualistes, associatifs ou municipaux. Nous sommes pleinement mobilisés pour contribuer par notre travail et notre énergie à faire entendre notre voix pour favoriser des solutions rapides, pragmatiques et efficaces, pour sauver les centres de santé.

A propos de l’UCSD (Union des centres de santé dentaires) Créée en 2016, l’UCSD représente plus de 200 centres de santé dentaires en France et 3900 salariés dont 1900 chirurgiens-dentistes et médecins.



Contact Presse : Image 7 - Julia Friedlander-Most – jfriedlander@image7.fr - 0683009755

0 vue